Enquêtes consommateurs et e-commerce

Les enquêtes auprès des consommateurs sont une recherche méthodique qui collecte des informations portant sur la population cible. Ces enquêtes sont réellement informatives et utiles pour les consommateurs, elles sont à la fois quantitatives, qualitatives et sectorielles en mettant à profit leur proximité avec les consommateurs, grâce à leurs réseaux respectifs.

Sur la base des réponses collectées et analysées, des exigences et préconisations ont pu être mises en avant par les associations de consommateurs.

L’objectif des différentes enquêtes est de recueillir auprès des consommateursl eurs avis sur : ce qu’il utilise au quotidien, leur habitude, ce qu’il pense de certaines choses, la notoriété et la vision qu’ils ont d’un produit, connaître et mesurer des publics-cibles etc.

OBJECTIFS ET USAGES DES ENQUÊTES

  • Mesurer la notoriété et la perception d’une marque, d’un produit,
  • Connaître et mesurer des publics-cibles
  • Recueillir des informations sur leurs attitudes et comportements
  • exemples : Tester une idée, un produit, établir une prévision,
  • Définir ou réorienter son offre, ses cibles
  • Définir ou adapter sa stratégie commerciale (mix-marketing).

Il y a 3 types d’enquêtes différente.

ENQUÊTES SECTORIELLES

Essentiellement documentaires, permettent de constater l’état d’un marché (taille, structure, acteurs, environnement, évolutions..)

Il y a des avantages et des inconvénients.

Avantage:

  • Facilité: préexistence des informations
  • Fiabilité: qualité des sources
  • Largeur et profondeur de l’information: vision large du marché, parfois internationale et dans la durée.

Inconvénients:

  • Informations essentiellement quantitatives et économiques
  • Données parfois anciennes
  • Informations non ou peu utiles

Pour qu’une bonne enquête sectorielle fonctionne il faut veiller à la qualité des sources et à la date des statistiques, vérifier la cohérence des données entre différentes sources et rechercher aussi des graphiques.

ENQUÊTES QUALITATIVES

Interrogation d’un petit groupe d’individus-cibles qui permet de recueillir des sentiments, de repérer des freins et des motivations, d’analyser des attitudes et comportements, de comprendre la psychologie des individus-cibles Pourquoi ? Comment ?

1) Les entretiens individuels

Un enquêteur qualifié (psychologue ou sociologue) s’entretient tour à tour avec quelques individus-cibles en face à face.

– Entretien semi-directif : la priorité est donnée à la spontanéité de l’enquêté, l’enquêteur n’intervient que ponctuellement et avec habileté (relances avec questions ouvertes, jeu de rôles, test projectif, associations…) selon un guide d’entretien discrètement préétabli.

– Entretien approfondi (ou non directif) : narration libre de l’enquêté, sur un thème ou un champ prédéfini. « Ecoute active » de l’enquêteur

2) Les réunions de groupe « focus groupes »

Un enquêteur qualifié (psychologue ou sociologue) anime des réunions de petits groupes homogènes ciblés (6 à 10 personnes aux caractéristiques communes liées à la problématique de recherche). Durée 1H30 à 3H00

Exemple: 20 focus groupes distincts (selon âge, sexe, habitat, CSP, langues…) sur la consommation TV

– Groupe semi-directif : priorité à la spontanéité des participants, l’animateur n’intervient que ponctuellement et avec habileté (relances avec questions ouvertes, transitions, questions-clés, jeux de rôles, tests projectifs, associations, …) selon un guide de réunion discrètement préétabli.

– Groupe directif : intervention de l’animateur pour guider la conduite de la réunion (ex. test de produit)

ENQUÊTES QUANTITATIVES

Interrogation d’un échantillon représentatif d’une population

Permettent de mesurer des opinions, des attitudes et des comportements, des intentions -> Combien ?

Exemples: Mesurer la notoriété, l’image, le jugement d’une marque ou d’un produit, mesurer la fréquence des comportements, comparer des options…

Il y a plusieurs méthodologies -> L’échantillonnage

Échantillon aléatoire: tirage au sort -> Tous les individus ont la même chance de faire partie de l’échantillon. Il faut disposer de la liste intégrale de la population étudiée. ex: tirage au sort de listes téléphoniques, par dizaine

Échantillon quasi aléatoire -> Tirage au sort imparfait ex: méthode « des itinéraires » : 1 maison sur 10.

Échantillon par quotas -> On construit l’échantillon pour qu’il ait la même structure que la population- cible sur la base de quelques critères signalétiques généraux (âges, sexe, région/habitat…).

Projet

Le sujet de la semaine: « Dans la continuité de votre action marketing au profit des Laboratoires VICHY », nous devions envisager de créer pour cette marque un site de vente en ligne spécialement destiné aux cibles de consommateurs , nous devions utiliser les trois enquêtes sectorielles, qualitatives, et quantitatives pour répondre à cette demande.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s